Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Catholille - La Tradition catholique à lille

Scandale dans le diocèse de Lille : une messe de Noël se transforme en déhanchement musical!

Publié le 1 Janvier 2011 par lerosaire in COMBAT ANTI-MODERNISTE

il y a semble t-il des choses qui dérangent le diocèse de Lille, car après notre article la vidéo a été retirée de Youtube et l'article qui était présent sur le site internet du diocèse s'est lui aussi volatilisé...mais heureusement certains étaient plus prévenants et re-voilà que la vidéo refait surface sur Gloria TV 

 

 

 

 

 

 

 

Voix du nord - Édition Hazebrouck » Actualité Hazebrouck »
Une « mobilisation éclair » organisée à la messe de Noël à Bavinchove du 26/12/2010


<<Elles voulaient surprendre les paroissiens avec une opération « inédite ». ...

Vendredi soir, à la messe de Noël à Bavinchove, vingt-cinq personnes ont entamé une chorégraphie au cœur de l'office. Alors que la fin de l'homélie résonnait à peine, les danseurs habillés d'un t-shirt aux couleurs des Journées mondiales de la jeunesse ont entamé leur chorégraphie, sur un air de « pop louange », Le Prince de la paix . Le prêtre, Frédéric Lefevre, les a rejoints.

Des gestes simples, une musique entraînante, le mouvement se voulait fédérateur. Toutefois, l'assistance n'a pas osé se lancer, mais les applaudissements ont été nourris une fois la chorégraphie achevée. « Ça aurait dû être contagieux », a expliqué le prêtre à quelques minutes de la fin de l'office. Les danseurs ont été invités à reprendre leurs mouvements, rejoints cette fois par des membres de l'assistance.

Parmi les danseurs, les Bavinchovoises, Amélie, 19 ans, et sa maman, Delphine. « Je ne savais pas ce que c'était une "flash mob" . Mais ma fille m'a dit que c'était sympa, que ça mettait de l'ambiance, alors je suis venue aux répétitions », raconte cette dernière, amusée et enchantée.

L'idée était d'inciter de jeunes à venir à la messe. Marie et Jérémie Martin, Steenvoordois de 26 et 29 ans, se sont chargés de fédérer les volontés. Une page sur le réseau social Facebook a été créée pour l'événement. « L'idée vient de Frédéric Lefevre. Des "flash mobs" ont été organisées un peu partout mais jamais dans une église. C'était un moyen de faire venir à la messe de Noël des personnes qui ne le ferait pas », note Marie Martin.

« Les jeunes avaient carte blanche pour créer quelque chose qui leur parle... », commente le prêtre. « Notre curé est original ! », s'enthousiasme une paroissienne.

Le mouvement fera peut-être des émules ailleurs. Mais, dans la paroisse, « l'effet de surprise est passé. C'était une opération ponctuelle, estime Marie Martin, il faudra trouver autre chose>>

 

 

Et il y en a qui voudraient nous faire croire que ça s'arrange, allez on est plus très loin du retour à la Tradition!

Commenter cet article